10 jours au Japon. De Tokyo à Osaka en passant par Kyoto

Pour fêter un anniversaire important (chut!!! mon âge? ça ne se dit pas ce genre de choses!!), mon Chéri m’a proposé un « deal » pour le choix de mon cadeau… En effet, j’avais carte blanche pour le choisir! Seules règles à respecter : que ce soit un voyage (en même temps aurais-je choisi autre chose?!) et respecter un budget  généreux. Où est le piège?!

Vous me connaissez, j’ai donc commencé à cogiter, étudier, lire … et décision fut prise d’un voyage en amoureux (ils sont assez rares et cela nous fera du bien). Le choix fut un peu moins rapide (48 heures!) pour la destination car j’hésitais entre plages paradisiaques et farniente contre voyage découverte/culturel mais plus fatigant. Une fois balayées les plages paradisiaques (car c’était déjà l’objet de notre dernier voyage en amoureux aux Bahamas), le Japon s’est alors naturellement imposé à moi et à nous. Ce pays me faisait de l’œil depuis un moment et Chéri avait pu goûter à la culture nippone brièvement lors d’un déplacement professionnel, il ne fut donc pas dur de le convaincre des avantages de cette destination qu’il ne demandait qu’à découvrir davantage.

La période fut toute trouvée entre les congés scolaires de Pâques et les ponts du mois de mai afin que les enfants ne ratent pas l’école car ils seraient gardés  par les grands parents… j’avais aussi espoir de croiser quelques cerisiers en fleurs…

La durée étant de 9 nuits sur place, le parcours s’est vite imposé, ce sera donc classique pour une première fois dans ce pays: Tokyo et Kyoto. Les recherches des billets d’avion nous ont permis de prendre un vol multi-destinations: arrivée à Tokyo et départ depuis Osaka (qui est à côté de Kyoto).

Les billets bookés, le roadtrip ficelé, les enfants confiés aux grands parents après moult bisous et « je t’aime de tout mon cœur » (je les prendrais bien dans mes bagages quand même…) et direction l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle en ce samedi 21 avril.

Oublions l’heure de trajet en RER pour rejoindre l’aéroport (no comment), nous voici enfin dans un de mes lieux préférés: les aéroports… car même si je ne suis pas super à l’aise en vol (surtout pour les atterrissages)  j’aime prendre l’avion et l’ambiance des aéroports synonyme de vacances, la frénésie du personnel, les gens émus en joie ou en peine de partir ou de voir partir quelqu’un; c’est un bouillon d’émotions…

Nous avions enregistré nos bagages à l’avance sur le site d’Air France et il ne nous restait donc plus qu’à les déposer. En moins de 5 minutes c’était bouclé!

Départ imminent pour un vol direct Paris-Tokyo d’un peu plus de 11 heures… (eh oui nous avons gagné un peu de temps en vol qui était initialement de 12 heures).

IMG_2448

IMG_2454

Le soleil est radieux quand nous quittons la France et le vol se fera sans encombre jusqu’à Tokyo et l’aéroport d’Haneda.  Faites attention la ville de Tokyo dispose de deux aéroports internationaux: Haneda et Narita. Une chance pour nous, nous atterrissons à Haneda qui est le plus proche du centre ville de Tokyo.

IMG_2470

En vol…

L’atterrissage est sublime puisque nous voyons au loin le mont Fuji (le temps est très dégagé)

IMG_2474

et nous avons l’impression que nous allons amerrir!IMG_2482

Le temps est sublime à notre arrivée et il fait 26° à 11h30. Dès l’aéroport, le changement  est bien là… l’aéroport est grand, propre et tout est très bien indiqué (en anglais et en japonais) aucun risque de se tromper. Ma première expérience japonaise se fera… dans les toilettes !! J’ai bien conscience que ce n’est pas très glamour mais quand on parle du Japon, dur de ne pas mentionner les toilettes… que dire? Ils sont propres (même dans les aéroports ou le métro…oui oui le métro!!) et surtout ils sont technologiquement très avancés… c’est simple vous avez un mini tableau de bord : vous pouvez donc faire chauffer la lunette des toilettes (qui l’est forcément dans les hôtels), mettre du désodorisant, de la musique, choisir le type de chasse d’eau (courte / longue pression de l’eau…) mais aussi vous faire laver … (pour homme ou femme)… bref vous y passez un bon moment déjà pour tout comprendre et ensuite pour faire votre choix!!

IMG_2491

tableau de bord version « simple »!

Le passage des douanes se fait à l’américaine avec la prise d’empreintes des index et photos du visage ainsi que remise d’un formulaire que nous avons préalablement rempli dans l’avion.

Après avoir récupéré nos bagages, nous commençons notre plongée dans le monde nippon…

IMG_2498

IMG_2497

Facile de choisir au restaurant: les plats sont représentés sous forme plastique!

IMG_2500

Vous trouverez des distributeurs de boissons partout!

IMG_2633IMG_2634

A l’aéroport nous  allons retirer notre pocket wifi préalablement commandé. Il s’agit d’un petit boitier de la taille d’une batterie externe de téléphone qui nous permettra d’être connectés au wifi où que nous soyons (y compris dans la rame du métro!). Nous l’avions commandé et payé sur internet, retiré à l’aéroport et le jour de notre départ nous le mettrons dans une enveloppe pré affranchie et le posterons dans une boite à lettres classique. Franchement c’est très pratique, cela nous a permis de communiquer avec la France, de trouver parfois notre chemin ou des explications quant aux lieux que nous visitions. Bref, je recommande pour un voyage au Japon!

Nous avons ensuite pris nos billets de train pour rejoindre le centre de Tokyo. Nous avons mis un peu plus de temps pour nous y retrouver et se faire aux cartes de métro et de train japonais mais une fois que vous avez compris comment cela fonctionne, tout est rapide et sans encombre.

En effet n’ayant pas pris le JR Pass (cela ne valait pas le coup pour nous car nous repartions d’Osaka) nous avons pris un ticket pour rejoindre le centre (via la Keikyu line) et les jours suivants nous avons pris un pass 3 jours qui était vraiment très économique pour Tokyo: le Tokyo subway 3 day ticket pour 1500 yens (soit environ 10 euros).

IMG_2496

Même si Tokyo est une ville tentaculaire, on se retrouve facilement dans les modes de transport et leurs cartes respectives. Personnellement nous avons privilégié le métro (plus rapide) et qui est très appréciable. Ici, pas de bousculades pour rentrer dans les rames (les gens se mettent sur le côté pour laisser sortir les arrivants, et font la queue pour monter!!), les couloirs sont propres, les panneaux de direction sont partout (ligne, direction …), les lieux sont sécurisés (barrières fermées sur la plupart des rames) et vous trouverez des agents partout qui sont disponibles pour vous aiguiller! (Je ne vous reparle pas des toilettes qui même dans les métros sont nickels!!!)

IMG_2943

Pas de risque de chutes sur les rames…

Nous voilà donc partis pour le quartier d’Asakusa (au nord-est de la ville) où se trouve notre hôtel. Situé le long de la rivière Sumida, ce quartier est surtout connu pour son centre d’intérêt principal : le temple Senso-Ji, très populaire au Japon.

IMG_2510

à la sortie du métro d’Asakusa

IMG_2511

IMG_2637

Porte du temple Senso-Ji de nuit

IMG_2516

Ce quartier nous a beaucoup plu comme lieu d’hébergement : vivant et populaire, calme la nuit et avec les commodités des transports en commun à proximité.

IMG_3069

Notre hôtel : le Gate hotel Asakusa Kaminarimon était lui aussi très bien. Situé à 5 mn à pied de la sortie du métro et à 3 mn du temple Senso-Ji, la localisation était incroyable. La chambre était fonctionnelle, propre et relativement spacieuse pour Tokyo (nous aurons plus petit à Kyoto). Le personnel était aux petits soins, la vue sur Tokyo était juste sublime et le petit déjeuner convenable (pas assez de choix à mon gout mais très bon).

IMG_2639IMG_2521

IMG_2520

le hall de réception de l’hôtel au 13ème étage avec sa vue panoramique

IMG_2645

petit déjeuner avec des œufs bénédictines

IMG_3067 - Copie

Nous avions un budget confortable qui nous a permis de choisir des hôtels très bien situés avec de belles prestations mais il faut savoir que Tokyo est une ville assez chère pour les hébergements. Bien entendu il est conseillé d’essayer les ryokans qui sont des modes d’hébergement traditionnels et moins onéreux mais malheureusement cela ne faisait pas partie des critères de literie de Chéri !

Nous passerons ainsi 3 jours et demi à Tokyo à déambuler, découvrir, flâner, visiter, manger,  marcher (beaucoup) et apprécier!!!

On pose rapidement les valises à l’hôtel et c’est parti pour le début des visites…

Alors, on vous embarque avec nous pour la suite ?!

To be continued 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s