Sur les hauteurs de Koh Tao

Le circuit classique après être passé à Koh Samui est d’aller visiter les deux îles les plus proches et les plus connues situées à quelques encablures que sont Koh Phangan et Koh Tao. Cette année, Chéri avait envie de tranquillité et de calme dans le rythme du voyage et donc de se poser plus longtemps à chaque étape. Nous avons donc décidé de ne faire qu’une des deux îles et, après recherches et en fonction des retours que nous en avons eus, nous avons privilégié Koh Tao qui est la plus sauvage des deux îles mais aussi la plus réputée pour ses fonds marins. L’occasion peut-être de remettre les palmes et la bouteille de plongée, sait-on jamais…

Pour rejoindre Koh Tao, vous n’aurez pas beaucoup d’options puisqu’il n’y a pas d’aéroport sur place et qu’il s’agit d’une île. Par contre vous aurez le choix de la compagnie et du type de bateau. Pour nous le choix était tout trouvé, nous choisissons le bateau le plus rapide et la compagnie Lomprayah qui nous permettra de rejoindre Koh Tao en « ferry rapide » (et pas SpeedBoat) via Koh Phangan. Nous avons rejoint le port en Grab (l’équivalent de Uber en Asie) et avons pu déjeuner sur place avant d’embarquer. Le port de Koh Samui n’est pas très grand mais le personnel est efficace pour l’enregistrement et vous trouverez sur place ce qu’il faut pour boire, manger et même se faire masser si vous êtes particulièrement en avance (salons à une centaine de mètres du port).

L’embarquement se fait plutôt rapidement et nous disons à bientôt à Koh Samui que l’on retrouvera en transit quelques jours plus tard.

Sur le bateau, nous choisissons de rester à l’extérieur, histoire de profiter de la vue et de l’air marin. A notre départ la mer est calme et nous rejoignons Koh Phangan assez rapidement.

Et c’est à ce moment là que tout a basculé! Petite pluie fine au début qui s’est ensuite transformée en bonne giboulée!! Du coup, même si nous avions un toit au-dessus de nos têtes, le vent ramenait la pluie sur nous sans compter que les vagues devenaient de plus en plus grosses (du coup roulis) et écume en plein visage pendant de très longues minutes. On sourit au début puis on commence à grelotter. Je dois dire que nous avons tenu un bon moment mais ne voyant toujours pas Koh Tao à l’horizon, il a fallu se rendre à l’évidence: on était trempés (et oui nos beaux k-ways Disney étaient restés dans les valises non accessibles pendant la traversée, sinon l’histoire ne serait pas drôle!!). Du coup tous les gens essayaient de se regrouper vers le milieu du bateau pour ne plus être mouillés mais on ne tenait pas tous, forcément. Heureusement nous avons pu compter sur la solidarité humaine et sur une très gentille famille (italienne pour la précision) qui a pris Chouchou et Louloute avec eux qui étaient bien à l’abri. Ils ont été prévenants et leur ont mis une couverture pour qu’ils puissent se réchauffer (pour rappel nous étions partis avec le beau temps!). Nous avions les enfants à vue et protégés donc nous étions rassurés et avec Chéri nous avons subi le reste de la traversée et sommes arrivés complètement trempés!! Autant vous dire que je guettais l’horizon pour voir quand nous allions arriver tellement le voyage me paraissait interminable à la fin (car oui forcément avec les grosses vagues vient le mal de mer…). Bon en tout cas (merci Coculine!) nous sommes arrivés à bon port, trempés mais soulagés. Vous comprendrez bien qu’il n’y aura ici aucune photo de notre arrivée sur Koh Tao, ou alors uniquement depuis la terre ferme !

Heureusement la bonne nouvelle c’est que notre hôtel se situe à moins de 5 minutes du port et que le chauffeur de l’hôtel était bien présent à notre arrivée.

Concernant les hébergements sur Koh Tao, il vous faudra compter sur un budget un peu plus important que pour le reste de la Thaïlande car l’île est petite. Koh Tao essaie de faire attention à sa consommation de plastique (vous ne trouverez pas de sac plastique dans les supermarchés) et, dans la plupart des restaurants et bars, on vous fournira une paille en aluminium ou en bambou plutôt qu’en plastique. Il est toujours bon de saluer l’initiative car vous verrez malgré tout encore beaucoup de déchets sauvages sur l’île. Par contre aucune difficulté pour trouver de quoi vous sustenter entre les cafés, les restaurants et les 7/11 partout, vous ne serez pas dépaysés par rapport au reste de la Thaïlande, mis à part peut-être un prix légèrement supérieur. Bienvenue sur l’île de la tortue!

Autre détail qu’il faut connaître: dans la plupart des hébergements il vous faudra payer l’électricité en plus ou tout du moins les dépassements par rapport au forfait de base. Et croyez-moi, même si vous faites attention, il y a de fortes chances que vous dépassiez le forfait, sauf à se passer de la clim mais alors là bon courage. Dans la même lignée il faut par exemple savoir que le papier toilette doit être uniquement jeté dans des petites poubelles plastiques car les canalisations ne sont pas des plus sophistiquées. Il ne s’agit que de détails mais n’en soyez pas surpris.

Vous allez aussi vite vous rendre compte du relief typique de cette île et qui fait tout son charme, mais du coup attention lorsque vous circulez en deux roues car certaines routes sont très très pentues et parfois non bitumées.

Notre hôtel était un bon compromis en termes de prix, de localisation et de confort. Il s’agit du Seaview Garden qui porte très bien son nom puisque la vue depuis notre chambre était juste magnifique.

Il s’agit d’une petite structure hôtelière sur les hauteurs de Koh Tao tout en étant proche du centre. Deux petites piscines à disposition avec transats, moins d’une dizaine de chambres au total.

Notre chambre était en fait un mini appartement avec un salon/salle à manger et cuisine ouverte, deux chambres et une salle de bains. Nous étions à 10 pas de la piscine que nous avons eu 95% du temps pour nous tout seul! Allez, je vous montre le reste:

Etant arrivés dans l’après-midi, nous n’avons commencé à louer des scooters qu’à compter du lendemain et notre hôtel n’étant pas très loin du centre, cela nous a permis de commencer à découvrir l’île à pieds. En effet, nous étions juste à côté de Hae Maad village: petites ruelles avec divers restaurants, boutiques de souvenirs, bars et surtout beaucoup, beaucoup de centres de plongées (dont certains francophones). Vous n’aurez que l’embarras du choix. La météo que nous avons eu pendant ces quelques jours sur l’île ne nous a pas permis de faire de la plongée, pas mal de petites ondées courtes mais surtout une mer assez agitée qui m’a freinée dans la démarche. Le prix des plongées n’étant pas donné, ce sera donc pour une prochaine fois quand les conditions seront optimales. Voici quelques photos du quartier autour de notre hébergement et notre premier restaurant pour goûter la spécialité locale: le pa-nang curry!

En possession de nos scooters le lendemain, nous allons enfin pouvoir découvrir l’île. Il ne faut pas se mentir mais si on vient sur Koh Tao c’est soit pour faire de la plongée soit pour faire du farniente sur les sublimes plages dont elle regorge. Bien entendu nous ne les avons pas toutes faites mais voici un petit aperçu de nos escapades.

*Sai Daeng beach

Située au sud-est de l’île, Sai Daeng beach se mérite. Les routes sont très verdoyantes pour y accéder mais aussi très pentues donc attention à vous. Malgré tout cela en vaut la peine car vu d’en haut, la baie est magnifique.

Pas de déception non plus quand on arrive en bas. Vous pourrez y trouver une petite plage bordée de gros rochers de chaque côté.

Le sable est un peu gros mais les gens viennent ici pour la tranquillité des lieux (ce fut au moins le cas lors de notre passage), la beauté de la baie et surtout des fonds marins. Par contre munissez-vous de chaussons de plage ou équivalent car cailloux et autres coraux sont bien présents.

Nous avons joué dans les vagues et le sable sous un beau soleil, que du bonheur!

Nous avons ensuite profité du petit restaurant situé au bout de la plage avec une vue paradisiaque et pour pas cher, je vous le conseille! Un autre restaurant est également présent pile face à la mer mais les prix sont beaucoup plus élevés.

* Sairee beach

C’est de loin l’endroit le plus connu de l’île et du coup le plus animé. Il s’agit en fait d’un petit centre où vous trouverez bars, supérettes et restaurants dans deux rues piétonnes et tout cela à proximité immédiate de la plage la plus populaire de l’île.

Nous sommes allés par deux fois dans ce quartier: l’après-midi et en soirée. Nous avons ainsi pu tester les mets locaux: glace licorne (elles sont partout ces licornes!!) et fruits frais.

Quelques images de la plage en fin de journée, pas mal de vent lors de notre venue mais cela fait le bonheur des kite-surfeurs.

Et aussi bien entendu le salon de massage: ce sera massages Thaïs pour Chéri et les enfants et manucure/pédicure pour moi (et chouchoute)!

Nous avons aussi testé le restaurant « le fizz » qui a bonne réputation et qui est situé sur la plage. Nous avons bien mangé mais ce n’était pas non plus extraordinaire. Chéri a voulu tester le thon teriyaki.

Après ce dîner nous nous sommes baladés le long de la plage où se succèdent les bars et restaurants et avons été attirés par un spectacle de feu quasiment les pieds dans l’eau (et oui, merci la marée haute!). Rien à voir avec le Coco tam’s de Koh Samui mais très agréable malgré tout pour finir la soirée. Vous en trouverez plusieurs le long de cette plage le soir.

*June Juea Beach

Cette plage fait partie de celles qui nous ont été recommandées par notre hôtel (petit livret à disposition dans notre chambre).

Elle a l’avantage d’être située dans le sud de l’île et est donc très proche de notre hébergement. Pour la trouver il vous suffit de suivre la direction du Sunset bungalow. Pour éviter de payer d’éventuels droits de passage au sein des établissements hôteliers, nous nous sommes stationnés juste avant (l’avantage d’être en scooter) et pour le coup nous avons découvert une plage où nous étions seuls au monde. Le rêve! La plage est sublime (malgré quelques plastiques et autres déchets visiblement ramenés par la mer mais c’est désormais malheureusement monnaie courante sur les plages du monde entier). Elle est bordée de gros rochers qui la sépare des hôtels alentours.

Elle est petite mais le sable est blanc et fin comme sur les cartes postales. Elle possède une balançoire dans les arbres et est réputée là aussi pour ses fonds marins mais aussi sa tranquillité. Je ne peux que vous recommander le port de chaussons aquatiques pour crapahuter sur les rochers mais aussi pour vous baigner car pas mal de coraux. Là encore une mer pas mal agitée qui ne nous a pas permis d’en profiter pleinement. Les enfants étaient malgré tout contents d’avoir pu voir quelques poissons multicolores, cela fait toujours son effet.

*Restaurants et nourriture

Bien que Koh Tao soit une petite île, vous n’aurez jamais aucune difficulté pour trouver un endroit pour vous restaurer (comme pour le reste de la Thaïlande j’allais dire) avec des budgets pour tous mais souvent plutôt bas.

  • Notre « cantine » sur l’île se nomme le Yang: restaurant de bord de route qui ne paie pas de mine mais qui est toujours rempli (c’est toujours un bon signe en Asie). Un choix de plats hallucinants pour tous les goûts (asiatique, italien, végétarien… ), du monde, des grandes tablées (si vous recherchez de l’intimité passez votre chemin), des portions copieuses et bonnes, tout ça pour un prix dérisoire. Bref, si vous passez par là, n’hésitez pas!
  • Restaurant Infinity à Mae Haad Village Situé dans notre quartier, nous avions testé ce restaurant qui était très bien noté sur Tripadvisor. Nous avons bien mangé pour une somme modique mais ce n’était pas non plus l’extase décrite dans les avis. A recommander malgré tout si vous êtes dans le coin.

° Pancake ou crêpe thailandaise Les crêpes au Nutella partout et tout le temps en Thaïlande… Rassurez-vous d’autres parfums existent mais nous avons eu un gros coup de coeur pour ces deux vendeurs super agréables, drôles et habiles! Passage obligatoire tous les jours pour les loulous!

° KoPPee espresso bar & restaurant

Alors voici sans conteste la meilleure adresse que nous avons trouvé pour se poser et passer un moment agréable en mode farniente dans une paysage de rêve, j’ai nommé: le KoPPee espresso bar & restaurant…

Nous ne sommes visiblement pas les seuls à aimer cette adresse car pas mal de monde même si ce n’était pas complet. En ce qui nous concerne, nous sommes arrivés pour y déjeuner et ,n’en sommes repartis qu’en milieu d’après-midi après y avoir pris le goûter. Il s’agit d’un restaurant qui se trouve face à une plage de sable fin digne des plus belles cartes postales, avec en bonus une petite piscine.

La salle de restaurant n’est pas très grande mais cosy avec également quelques sièges hamacs pour juste prendre un verre.

En plus nous avons très bien mangé, que ce soit pour le repas ou le goûter des enfants (des pâtisseries délicieuses: ils ont repris deux fois du gâteau au chocolat) mais le cadre reste vraiment le gros plus de cet endroit.

La plage est très longue et idéale si vous venez avec des enfants car vous avez pied longtemps. Bien entendu, comme pour toutes les plages de l’île, regardez bien les horaires des marées pour pouvoir pleinement en profiter. A marée haute ici, il n’y a quasiment plus de plage.

L’eau est particulièrement chaude mais par contre rien à voir en-dessous, ni faune ni flore subaquatique, que du sable!

les enfants avec une copine française rencontrée à l’hôtel

Un vrai moment de détente et de bonheur, on s’est laissés vivre posément et c’était top!

*Yoga Vous trouverez pas mal de centres où vous pourrez pratiquer le yoga sur l’île. Nous en avons choisi un pas trop loin de notre hébergement et qui avait également bonne réputation: Ocean sound dive and yoga. Effectivement cet établissement est connu d’abord pour organiser des plongées mais également pour ses cours de yoga. Chouchou (9 ans) voulant participer à la séance – et après nous être préalablement renseignés sur la possibilité de le faire venir au cours avec moi – nous avons choisi de suivre un cours de Hatha yoga. Il s’agit du yoga le plus populaire et le plus doux pour commencer ce genre de pratique. Nous voilà donc prêts pour notre cours qui commence à 9h et qui durera 1h30 et se déroulera intégralement en anglais. Pour les détails pratico-pratiques, sachez que tout le matériel est disponible sur place: tapis et autres objets et qu’il vous suffit donc juste de vous présenter en legging ou autre bas confortable avec votre bouteille d’eau et le tour est joué. La séance coute 300 baths/personne (environ 9 euros/personne). Nous avons eu la chance d’être avec Iris qui parlait quelques mots de français mais surtout qui a tout de suite été rassurante avec chouchou en lui disant qu’il suffisait juste de la regarder et de tenter de reproduire ce qu’elle faisait, tout cela à son rythme et avec ses possibilités, le but étant surtout de ne pas de se faire mal. Le cours était vraiment très sympa, en plus nous étions en petit comité et Iris était vraiment bienveillante avec l’ensemble des élèves. Chouchou a tenu 1h30 sans aucun problème et il a adoré cela (il avait déjà un peu fait de yoga à la maison avec moi mais jamais aussi longtemps). Bref, si vous aimez ce genre d’activité et d’état d’esprit je vous le conseille vivement.

*Koh Nang Yuan

Il s’agit très certainement d’un des endroits les plus connus de Koh Tao mais, pour rétablir la vérité, il ne s’agit pas en fait de Koh Tao mais d’une île privée nommée Koh Nang Yuan qui se situe au nord-ouest de Koh Tao. Le site est très connu car il fait partie des arrêts obligatoires de n’importe quelle excursion de plongée au départ de Koh Tao et surtout pour sa beauté et sa particularité. Il s’agit en réalité de trois îles reliées entre elles par un banc de sable à marée basse. Comme mentionné juste avant, il s’agit aussi d’une île privée qui n’est accessible que de 10h à 17h. A la base nous avions prévu de faire une excursion pour aller nous y promener mais nous avons finalement changé d’avis sur les conseils d’une famille française rencontrée à notre hôtel et qui l’avait faite. Cette île étant très célèbre, elle attire beaucoup de monde et visiblement il est difficile de profiter de l’endroit au vu du nombre très important de touristes sur place pour un prix d’excursion assez cher. N’étant pas trop fan de la foule nous avons décidé de ne pas y aller mais nous avons malgré tout pu la découvrir en allant l’admirer depuis Koh Tao où elle est facilement visible depuis l’hôtel Dusit qui se trouve à la fin de la rue principale de l’île quand vous remontez vers le nord (c’est simple, vous ne pouvez pas aller plus loin, il n’y a plus de route après). J’avais lu sur certains commentaires que l’hôtel pouvait demander un droit de passage pour aller admirer le point de vue mais ce ne fut pas le cas pour nous. En même temps nous sommes arrivés en mode discret et respectueux et personne n’est venu nous demander quoi que se soit. Je vous laisse admirer la vue sur ces îles alors que le soleil était en train de se coucher.

Et voilà, il est temps pour nous de rejoindre Bangkok. Le retour en bateau jusqu’à Koh Samui se fera cette fois-ci dans les meilleures conditions sur une mer d’huile nous laissant enfin admirer Koh Tao depuis la mer.

Petit passage par Koh Samui pour prendre notre vol pour Bangkok. Nous avions booké le transfert entre le port et l’aéroport pour plus de facilités et bien nous en a pris car à peine sortis du bateau, la navette nous attendait juste devant le quai, tout est très bien fait.

Nous sommes arrivés sur Koh Samui à l’heure du déjeuner et après avoir rejoint l’aéroport nous avons déjeuné sur place. Bien qu’il soit petit, vous trouverez quelques boutique mais également des restaurants avant l’accès à la zone d’embarquement. Les prix par contre des restaurants ne sont vraiment pas donnés mais si cela ne vous dérange pas de marcher un peu, vous trouverez au bout de l’allée extérieure principale un restaurant avec des prix raisonnables.

Une fois les contrôles passés, vous pourrez profiter de la zone shopping de l’aéroport qui dispose également d’une petite aire de jeu (sympa pour occuper les enfants pendant l’attente). La surprise a été de voir aussi qu’un petit buffet gratuit était à disposition des passagers avec des petits encas et quelques boissons; nous n’avions évidemment plus faim pour notre part mais c’est bon à savoir et cela n’ a pas empêché les enfants de grignoter quelques sucreries et à tous de boire avant d’embarquer car il faisait très chaud.

Il est maintenant temps de quitter Koh Samui pour rejoindre Bangkok où nous passerons quelques jours avant de rentrer en France. Cette fois-ci nous profiterons d’un vol sans encombre et j’ai pu enfin profiter des vues d’avion que j’affectionne particulièrement.

Bye bye Koh Tao…

3 commentaires sur “Sur les hauteurs de Koh Tao

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :